Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operaphile

Operaphile

Comptes rendus de spectacles lyriques... entre autres choses....


Don Carlo (Verdi) au TCE - 28 avril 2013

Publié par Flavio sur 4 Mai 2013, 10:46am

Catégories : #Opera version concert

La direction de Giannadrea Noseda est incroyablement tonique, fortement accentuée et pleine de sensibilité. On regrettera qu'elle cède a cette mode de faire du bruit quand on joue Verdi, au détriment des équilibres -notamment pour les chanteurs. Le choix de tempi particulièrement rapides entraîne de périlleux rétablissements quand certains pupitres ont un peu de mal a suivre (orchestre et chœur du teatro regio de Turin - chœur particulièrement remarquable d'ailleurs).
Ramon Vargas, souffrant est remplacé par Stefano Secco qui compense son manque de prestance et un timbre ordinaire par une belle énergie et des aigus rayonnants et bien maîtrisés. Annoncée souffrante, Barbara Fritoli l'est sans nul doute : acidité de l'aigu, vibrato lourd, voix couverte, bas médium insignifiant et nombreuses "petites" tricheries... Également annoncé souffrant, Ludovic Tezier s'en sort mieux. Quelques notes plus qu'incertaines et voix couverte. Mais le legato reste généreux et l'engagement impressionnant. L'inquisiteur de Marco Spotti est mal distribué : le timbre trop léger peine à rendre le personnage.
Grands triomphateurs de la soirée, Daniela Barcelona et Ildar Abdrazakov. En Philippe II, Abdrazakov est tout simplement impeccable : sombre juste ce qu'il faut, royal comme on l'attend. Le phrasé et l'accentuation sont une vraie leçon. Enfin et surtout on trouve en Daniela Barcelona une immense Eboli. Elle passe les nuances du rôle (de la chanson du voile a "o don fatale") avec un égal bonheur et un chant toujours parfaitement maitrisé. Grand moment justement salué par une véritable ovation.

Don Carlo (Verdi) au TCE - 28 avril 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents