Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operaphile

Operaphile

Comptes rendus de spectacles lyriques... entre autres choses....


10 juin 2014 - L'italienne à Alger (Rossini) au TCE

Publié par Jean Luc sur 12 Juin 2014, 06:40am

Catégories : #Opera version concert

Écrit en 1813, juste après Tancrede (en 27 jours pour sauver l'ouverture de la saison du San Benedetto de Venise), l'Italienne à Alger sonne un peu comme la revanche de l'opéra bouffe sur le grand opera seria...


Marie-Nicole Lemieux maîtrise parfaitement le rôle d'Isabella (un de ses rôles fétiches paraît-il) : dans son improbable robe en lamé au décolleté outrageusement plongeant, elle est irrésistible, drôle, tour à tour minaudante et émouvante et, surtout, incroyablement sexy. Bref elle est totalement convaincante. Certes, on pourrait lui reprocher quelques effets excessivement appuyés, un raté à la première phrase de son air d'entrée (avec quel autre aria a-t'elle confondu ?) qui lui vaudra de le reprendre sous les applaudissements... Mais elle met le feu au plateau et entraîne l'ensemble de la distribution dans cet esprit rossinien. Au plan technique c'est parfait : la colorature est impeccable, les si aigus rayonnants, le registre totalement homogène et le grave et le médium toujours aussi beaux et bien projetés. Le "Cruda sorte" et le "Pensa alla patria" sont des modèles du genre. Dans les grands ensembles, notamment les deux septuor qui concluent chacun des deux actes, elle est d'une incroyable présence et emporte tout, distribution, orchestre et chœur, dans une pétulance réjouissante. Le fameux septuor du Ier acte a été particulièrement remarquable avec son délire d'onomatopées....


J'avais été un peu sévère avec Antonino Siragusa dans l'Argirio de Tancrede. A l'évidence, le rôle de Lindoro lui convient beaucoup mieux même si persistent certaine facilités (le "Languir per una bella" est un peu savonné) et si le timbre reste un peu crispé, étroit, il fait preuve d'une belle vaillance qui sied très bien au rôle. Contaminé par Lemieux, il entraine le trio masculin dans un délirant et réjouissant terzetto ("Pappataci!").


Nicolas Cavallier (Mustafa) et Nigel Smith (Taddeo) sont excellents. Grands rossiniens tous les deux, ils apportent à la représentation la fraîcheur de la grande tradition vocale et technique du genre dont Lemieux s'affranchit parfois un petit peu trop. Omo Bello est une fraîche Elvira qui, malgré une voix un peu courte et une projection inégale, tient bien sa partie dans les ensembles. Avec des moyens plus limités, Sophie van Woestyne (Zulma) reste crédible et Nicolas Rigas m'a semblé appuyer un peu trop les références mozartiennes du rôle de Haly.


Le chœur Aèdes, dirigé par Mathieu Romani est absolument excellent, d'une parfaite homogénéité, et variant les effets avec bonheur.....


J'avais été plus que réservé sur la direction de Sir Roger Norrington dans le Barbier l'an dernier dans ce même théâtre. Là, j'ai été totalement convaincu par le travail accompli, qui nous restitue avec talent la verve irrésistible de Rossini. La gestique est plus qu'économe, presque avaricieuse, et offre un contraste marquant avec l'énergie de l'orchestre et de la distribution. Les effets sont saisissants, notamment dans le jeu des équilibres pendant l'ouverture, ou, tout au long de l'œuvre, par la mise en valeur des pupitres (pizzicati impeccables, cors, flûte....). Subjugué, l'orchestre de chambre de Paris donne son meilleur, irréprochable dans les attaques, dynamique, alternant de superbes piani et des forte convaincants, réussissant sans difficulté les crecendos....


De la très belle ouvrage qui a été très justement ovationnée.

10 juin 2014 - L'italienne à Alger (Rossini) au TCE

Commenter cet article

Jean-Luc 13/06/2014 07:46

Merci. Cette représentation débordait d'énergie, de plaisir de chanter en effet.
Je n'ai pas vu cette production de l'italienne à Garnier l'an dernier. C'était une reprise, non ? J'ai le vague souvenir d'une Italienne à Garnier il y a quelques années.....

MPR 12/06/2014 09:42

j'aime assez lire des articles comme le votre... où l'on sent le bonheur que vous avez éprouvé lors de la représentation....j'aurais bien aimé avoir eu cet enthousiasme lors de cette Italienne donnée a Garnier il y a deux mois !!!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents