Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operaphile

Operaphile

Comptes rendus de spectacles lyriques... entre autres choses....


26 novembre 2014 – Siroe (Hasse) à Versailles.

Publié par Jean Luc sur 27 Novembre 2014, 18:16pm

Catégories : #Opera mis en scene



Re-création d’une oeuvre du maître du seria napolitain qui, nous dit la documentation, n’a plus été jouée depuis le 18ème siècle. Forcément, ça intimide un peu, et lorsqu’on découvre que la distribution de la création comptait rien moins que Farinelli et Carafelli, on devient franchement impatient de s’asseoir dans l’écrin de l’Opéra royal de Versailles.

Re-création donc et une mise en scène de … Max Emmanuel Cencic. Poursuivant sa réhabilitation de Hasse (et on espère qu’il va continuer), Max Emmanuel Cencic nous livre une très belle scénographie, situant l’action dans un Orient fantasmé, jouant des lumières tamisées, des éclairages indirects, de rideaux et moucharabiehs et de luxuriant décors de fleurs. Idem, une très belle direction d’acteurs qui ne laisse pas de temps morts et qui occupe l’espace et le temps des récitatifs sans qu’une once d’ennui vienne perturber le spectateur. Beau, (presque) sobre et efficace ; que demander de plus ?

Dans la fosse, George Petrou et Armonia Atenea se retrouvent dans leur répertoire de prédilection et confirment qu’ils sont parmi les meilleurs dans ce répertoire. La direction est énergique, nerveuse, dynamique et le plaisir de l’orchestre est évident. Les masses sont bien équilibrées et le plateau respecté. De la très belle ouvrage.

Mais nous sommes dans le domaine de l’opera seria, ce qui veut dire une succession d’arias, dont certaines sont longues et redoutables, qui appelle une distribution solide. Et, là encore, fort peu de réserves avec des chanteurs précis, engagés, tous dotés de très beaux timbres et à la très belle projection (pour autant, sur ce dernier point que l’exceptionnelle acoustique de l’Opéra royal permette d’en juger). Roxana Constantinescu compose une Emira vengeresse dont le mezzo peine parfois un peu à rendre la noirceur de la vengeance mais dont la vaillance est sans défaut et la technique remarquable. Lauren Snouffer nous offre un Arasse lumineux, à la voix bien timbrée, bien projetée et aux aigus rayonnants. Une vraie découverte que cette jeune soprano américaine qui nous réservera certainement de belles surprises dans les années à venir. La Loadice de Julia Lezhneva minaude et désire de façon incessante. Dans les premières arias, des aigus un peu tirés, quelques approximations de rythme voire de justesse m’ont inquiété mais ces difficultés disparaissent au fur et à mesure de la représentation et son air final (Di tuo amor mio cor…) est tout simplement….. monumental.

Mary Ellen Nesi nous donne un Medarse de très haut niveau. Assoiffé de pouvoir et manipulateur, son personnage est incarné dans chaque note avec une science proprement époustouflante. L’aigu rayonne, les graves vibrent avec art, les vocalises sont insolentes. Je me suis même surpris à la trouver plus convaincante que Fagioli qui interprète le rôle au disque.

Juan Sancho est un exceptionnel Cosroe. Vraie performance d’acteur, cette présence scénique quasi permanente et le maquillage probablement éprouvants, ne l’empêchent nullement d’animer tous ses recitatifs et de briller dans tous les airs et en particulier dans le « Gelido in ogni vena ». La voix a un peu gagné en épaisseur et les aigus sont plus fluides que par le passé. C’est une belle maturité vocale qui se profile et Juan Sancho a été un des triomphateurs de la soirée.

Enfin, dans le rôle titre, Max Emmanuel Cencic fait une nouvelle fois la preuve de grands talents théâtraux, en nous livrant un Siroé un peu falot à force de vertu forcée par le devoir mais aussi profondément humain. La voix est toujours impeccable et en particulier ce qui fait son succès, cet art de la vocalise sur la totalité de la tessiture et ce timbre charnel, charnu.

Un très beau spectacle et une très belle soirée.

26 novembre 2014 – Siroe (Hasse) à Versailles.

Commenter cet article

mpr 28/11/2014 09:26

rien a dire; je pense que tu as passé une très bonne soirée dans ce superbe écrin qu'est l'opéra de Versailles !!!

Jean -Luc 28/11/2014 19:26

Tu as parfaitement compris. Et j envie ceux qui y seront ce soir.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents