Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operaphile

Operaphile

Comptes rendus de spectacles lyriques... entre autres choses....


11 décembre 2014 - Concert Olga Peretyatko - Dmitry Korchak au TCE

Publié par Jean Luc sur 12 Décembre 2014, 17:43pm

Catégories : #Récital duo

Quelle superbe soirée qui s'est terminée par une standing ovation bien méritée !


Pourtant le début mozartien du programme m'avait déçu avec un orchestre aux couleurs pâles, des masses orchestrales pas très bien mises en place et une Olga Peretyatko qui semblait en retrait. Seul Korchak tirait à peu près son épingle du jeu même si son chant était un peu trop souvent passé en force.


Mais dès que l'on attaque la partie bel canto du programme, la magie opère à fond. Ce qui tendrait à montrer que ces deux superbes interprètes devraient se concentrer sur le bel canto (et peut être le grand opéra français). A la tête d'un orchestre de chambre de Paris très motivé et très enthousiaste, le jeune chef Manuel Lopez Gomez tire des inflexions pétillantes et joyeuses, fait exprimer le meilleur aux bois et conduit son concert avec bonheur et énergie. On pourra peut être trouver que quelques fortissimi sont un peu trop fortissimi (....) mais la beauté des cadences et des crescendos rossiniens nous les lui feront pardonner aisément....


Tout le talent vocal d'Olga Peretyatko s'exprime dans le "Bel raggio...." de Semiramis. L'aigu est d’une agilité confondante, le médium riche et sonore et le registre grave très solide. Les ressources techniques semblent infinies : trilles, atténuando, piqués, mezza vocce .... Rien ne semble hors de portée.... Avec de tels atouts, elle ne résiste pas au plaisir de l'ornementation très enrichie qui confine parfois à des prises de risque délirantes.... Pour le plus grand plaisir du public. On retrouvera ses mêmes qualités dans le "Non si da...." du Turc dans lequel les qualités d'actrice apparaissent en outre de façon éclatante. Dans ce programme très tonique et enjoué, le ""Regnava nel silenzio" de Lucia sonne comme un vrai moment de grâce élégiaque et de pure émotion, bouleversante.


Dmitri Korchak est un immense ténor belcantiste. Son "Che ascolto" d'Otello est bouleversant et parfaitement conduit, comme le seront en deuxième partie les extraits de L'Elisir et de la Fille du Régiment. Le timbre est superbe, la voix claire et souple, la projection impeccable. En bis, les 9 contre ut du "ah mes amis" seront filés avec une aisance proprement stupéfiante.


On retrouve dans tous les duos les qualités de ces belcantistes au talent hors norme, à l'éclatante jeunesse et qui forment un très beau couple de scène. Bref une excellente soirée qui m'a rappelé par son niveau une lointaine soirée à Garnier avec June Anderson et Alfredo Krauss....




Programme du concert :


Mozart La Flûte enchantée, ouverture
« Crudele ? Ah no, mio bene », « Dalla sua pace », « Fuggi, crudele, fuggi », extraits de Don Giovanni
Rossini « Bel raggio lusinghier» extrait de Semiramide
« Che ascolto... Ah ! Come mai mi sento» extrait d’Otello
Donizetti Don Pasquale, ouverture
« Regnava nel silenzio », « Qui di sposa eterna... », extraits de Lucia di Lammermoor
« Una furtiva lagrima », extrait de L’Elisir d’amore
Rossini Semiramide, ouverture
« Non si dà follia maggiore », extraits d’Il Turco in Italia
L’Italienne à Alger, ouverture
Donizetti « Pour me rapprocher de Marie », « Quoi, vous m’aimez ? », extraits de La Fille du régiment


Bis : "Ah mes amis! Quel jour de fête"
Villanelle de Eva Dell'Acqua
Duo de l Elisir d'amor "una parola, ô Adina"



11 décembre 2014 - Concert Olga Peretyatko - Dmitry Korchak au TCE

Commenter cet article

JeanLuc 12/12/2014 18:04

J'ai adoré, oui.....

mpr 12/12/2014 18:01

joli article, je vois que tu as aimé ta soirée et apprécié .....on en profite un peu , on imagine et c'est déjà ça .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents