Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Operaphile

Operaphile

Comptes rendus de spectacles lyriques... entre autres choses....


Bon anniversaire Antonio

Publié par Jean Luc sur 4 Mars 2014, 06:59am

Catégories : #Célèbres... Ou moins

Antonio Vivaldi est né à Venise en 1678 d'un père violoniste, musicien de théâtre, qui apprendra à son fils aîné le violon dès son plus jeune âge. Le jeune Vivaldi deviendra très vite un exceptionnel virtuose de l'instrument, au point qu'il remplacera même son père à la chapelle ducale. Pourtant, ce n'est pas à la musique que son père veut destiner son fils, mais à la carrière ecclésiastique ; il sera ordonné le 23 septembre 1703. Celui qui l'on surnomma à cause de sa chevelure flamboyante " Il Prete rosso " (le Prêtre roux), n'abandonne pas pour autant la musique et obtient, en 1704, le poste assez important de professeur de violon à l'Ospedale della Pietà ("hospice de la Piété"). Peu de temps après, il deviendra même maître de concerts dans le même établissement, et il le restera de manière irrégulière jusqu'à sa mort. L'hospice, créé à la faveur de jeunes orphelines, connut au temps de Vivaldi une assez importante réputation musicale, organisant ci et là des concerts, mais surtout en proposant aux jeunes filles un enseignement musical (chant et pratique instrumentale) assez intensif. Les pensionnaires les plus douées formèrent un orchestre et Vivaldi pu ainsi leur faire jouer ses propres compositions, concertantes ou sacrées.

Tout en assurant son enseignement musical à l'hospice, Vivaldi mena dans le même temps une vie assez active au théâtre Sant'Angelo pour lequel il composait des opéras. Vivaldi quitte Venise pour Mantoue en 1718 pour assurer la fonction de maître de chapelle à la cour de Philippe landgrave de Hesse-Darmstadt. Il y restera jusqu'en 1722, avant que le compositeur et talentueux musicien ne fasse une série de longues tournées à travers l'Europe, dans lesquelles il investira son art et son énergie douze années durant. Rappelé par l'hospice de la Piété, il regagnera Venise en 1735.

Durant son tour de l'Europe, la célébrité de Vivaldi augmenta considérablement d'autant plus que le compositeur pu trouver le moyen de faire éditer ses partitions grâce à Estienne Roger, résidant à Amsterdam. Une popularité telle que l'empereur Charles VI lui rendit une fois visite, et que le pape le reçut avec bienveillance, malgré son " indisciplinarité " en tant prêtre… Vivaldi participe aux fêtes musicales du théâtre d'Amsterdam et, durant trois années de suite, il monte des opéras à Rome qui remporteront un succès considérable. Le plus grand dramaturge vénitien, Carlo Goldoni, collabore à deux de ses livrets.

En 1740, Vivaldi quitte soudainement l'hospice vénitien et entreprend un voyage dont on ignore la raison qui l'emmenera jusqu'à Vienne, où il devait mourir une année plus tard, le 28 juillet 1741, pauvre et oublié… La production musicale de Vivaldi est énorme, ses 454 concertos illustrent le mieux cette affirmation. Sans doute était-ce pour nourrir avec de nouvelles œuvres les concerts de la Pietà que Vivaldi s'affirma dans ce genre musical. Vivaldi, lui-même virtuose incontesté du violon contribua ainsi à l'émancipation du rôle du soliste. Son goût pour l'audace et l'exotisme l'a vu composer des concertos pour toutes sortes de mélanges instrumentaux.

On estime que Vivaldi aurait composé également une quarantaine d'opéras lyriques lors de sa fonction au théâtre de Sant'Angelo, mais seulement une vingtaine nous sont parvenus, et la tradition de l'époque, préférant les prouesses vocales à la qualité musicale proprement dite, a peut-etre contribué à amoindrir la célèbrité de ces compositions lyriques qui ne manquent pourtant pas d'originalité. Vivaldi composa aussi des œuvres religieuses, telles des Messes de Gloria ainsi que l'oratorio Juditha triumphans datant de 1716.

Source : http://perso.wanadoo.fr/garry.holding/ music/baroque/vivaldi/vivaldi.htm

Bon anniversaire Antonio

Commenter cet article

Bruno 04/03/2014 16:26

Merci Jean-Luc pour ce petit rappel biographique ! En ce jour anniversaire cela s'imposait...

Jean-Luc 05/03/2014 07:15

Inoubliable, non ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents